Baies de Goji : bienfaits et précautions

Connaissez vous les baies de Goji ? Ces véritables pépites anti-oxydantes sont fabuleuses pour notre corps, à condition de les consommer avec modération...

Les baies de quoi ?

Les baies de goji (Lycium barbarum) sont originaires d’Asie et sont très présentes notamment au Tibet, où elles sont considérées comme un trésor national. Ces petits fruits rouge-orangés font beaucoup parler d’eux. Utilisées depuis des millénaires en Asie, ces baies colorées sont réputées avoir de nombreuses vertues : soutenir le système immunitaire, prévenir les troubles oculaires ou encore améliorer les performances physiques. Ces vertus sont notamment liées au fort pouvoir antioxydant de ce « superaliment ».

Qu’en est-il vraiment… ? J’ai fait la revue de plusieurs articles scientifiques et magazines pour vous donner un résumé des propriétés, bienfaits et risques associés à la consommation de baies de goji.

Une source intéressante de vitamines

Les baies de Goji sont très riches en vitamine C et A. Une portion de 30g suffit à couvrir 140% des AJR (apports journaliers recommandés) en vitamine C et 340% des besoins quotidiens en vitamine A.

La vitamine A

A l’état végétal la vitamine A se retrouve principalement sous la forme de caroténoides, dont font partie la lutéine et la zéaxanthine, fortement présentes dans les baies de goji. Ces caoténoïdes (responsables de la pigmentation orange-rouge des baies), sont indispensables à nos yeux. Ils protègent notre rétine et participe à la formation du pigment maculaire. Le pigment maculaire nous permet de filtrer la lumière bleue, donc de diminuer l’impact des rayonnements UV sur la rétine et le cristallin. Les baies de goji protégeraient également la rétine contre le glaucome (Drug Design, Development and Therapy, 2014)*. Une étude, publiée dans le journal American Academy of Optometry* (Bucheli and al., 2011), met en avant l’augmentation du taux de Zéaxanthine chez les seniors, suite à une complémentation en baies de goji, pendant 90 jours.

Quelques précautions sont à prendre vis-à-vis des apports en vitamine A. Rappelons-le : la vitamine A est une vitamine liposoluble : elle est soluble dans les lipides (les graisses) et non les liquides… Elle ne peut donc pas être évacuée par l’urine. L’excèdent de vitamine A est stocké dans l’organisme, d’où l’importance d’équilibrer les apports en vitamine A afin d’éviter un risque d’hypervitaminose A. Comme vous pourrez le lire dans l’article dédié à l’intoxication à la vitamine A, celle-ci demande des dosages hauts ou récurrents, mais il faut tout de même la prendre en compte dès lors que l’on consomme régulièrement des aliments particulièrement riches en vitamine A, tels que les baies de goji.

La célèbre vitamine C

Contrairement à la vitamine A, la vitamine C est une vitamine hydrosoluble. Ainsi, si l’on consomme trop de vitamine C par rapport aux besoins réels du corps, l’excèdent sera filtré par les reins, pour finir dans nos urines. Ce mécanisme limite le surdosage en vitamine C.

La teneur en vitamine C des baies de goji en font de bon alliés du système immunitaire.

Les baies de Goji font donc partie des aliments phare à consommer (avec modération) au cours de la période hivernale. De même que les myrtilles ou encore les framboises, que l’on trouvera facilement congelées (biologiques). Elles sont une bonne alternative aux agrumes pour les femmes allaitantes. En effet, les agrumes sont souvent mal tolérés par le bébé car ils peuvent participer à rendre le lait moins digeste (et favoriser les coliques).

Un remède de jouvence ?

De par leur teneur en antioxydant, les baies de goji sont désignées comme des aliments anti-vieillissement. Ceci est le cas de nombreuses baies, souvent recommandées dans les régimes amincissant ou régénérant. Il est vrai que les baies de Goji présentent un indice ORAC particulièrement haut.

Que dit la science ? L'indice ORAC (Oxygen Radical Absorbance Capacity) qui mesure les capacités antioxydantes d'un échantillon biologique met en avant la richesse des baies de Goji. En effet, ces baies asiatiques affichent un score de 4310 alors que les oranges se cantonnent à environ 1500. Mais ce n'est pas tout, les baies de goji regorgent d'oligoélements et de nutriments bénéfique à notre santé générale.

En somme, les baies de goji protègent notre organisme du stress oxydatif, lié à la pollution, à une alimentation industrielle, au tabagisme, etc... Ce stress oxydatif accèlere le vieillissement de nos cellules, nous exposant davantage aux maladies, dont les cancers. C'est pourquoi la baie de goji est souvent mise en avant comme un remède anti-vieillissement.

Un encas pour les sportifs

Une portion de baie de goji contient 3g de fibres, mais aussi 4g de protéines, ce qui en fait donc un aliment de choix pour les sportifs. D'autant plus qu'elles contiennent du fer, potentialisé par la présence de vitamine C. Elles amènent aussi une part de glucides naturels, utiles pour soutenir une activité d'endurance telle que la course à pied.

Les baies de goji sont par ailleurs riches en acides aminés. En effet, rares sont les végétaux qui contiennent tous les acides aminés essentiels (AAE). Les AAE ne sont pas synthétisés par notre organisme, ils doivent donc impérativement provenir de notre alimentation. Les aliments qui contiennent tous les AAE sont généralement d'origine animale comme les viandes et poissons, ou encore les oeufs. Les céréales et légumineuses doivent être associées pour couvrir l'ensemble des AAE.

Une aliment qui boost !

Grâce aux fibres, protéines et glucides qu'elles contiennent, mais aussi les vitamines, oligo-éléments et micronutriments, les baies de goji offre un réel gain d’énergie. Elles sont réputées améliorer les  fonctions physiques mais aussi cognitives.

Plusieurs études rapporte une amélioration générale de l’état de santé, notamment au niveau mental : meilleur sommeil, équilibre psychologique, concentration… Des effets notés de façon générale lorsque l’on se rapproche d’une alimentation plus vivante et moins transformée.

En cas de diabète, il est impératif de consulter son praticien de santé si l'on envisage une consommation régulière de baies de goji. Elles sont réputées avoir un effet hypoglycémiant et réduire l'insulinorésistance, ces effets peuvent toutefois déséquilibrer le traitement mis en place. De même on prendra des pincettes pour les personnes sous anticoagulants ou hypotenseurs, les baies pourraient participer à fluidifier le sang* (Lam, 2001). En somme, elles peuvent vous être très bénéfiques, en participant à alléger le traitement médicamenteux, mais seulement à travers une bonne observance thérapeutique.

Alors ... comment consommer les baies de goji ?

 

 

SOURCES :

Bucheli, Peter & Vidal, Karine & Shen, Lisong & Gu, Zhencheng & Zhang, Charlie & Miller, Larry & Wang, Junkuan. (2011). Goji Berry Effects on Macular Characteristics and Plasma Antioxidant Levels. Optometry and vision science : official publication of the American Academy of Optometry. 88. 257-62. 10.1097/OPX.0b013e318205a18f.

 

Cheng, J., Zhou, Z. W., Sheng, H. P., He, L. J., Fan, X. W., He, Z. X., Sun, T., Zhang, X., Zhao, R. J., Gu, L., Cao, C., & Zhou, S. F. (2014). An evidence-based update on the pharmacological activities and possible molecular targets of Lycium barbarum polysaccharides. Drug design, development and therapy, 9, 33–78. https://doi.org/10.2147/DDDT.S72892

Lam AY, Elmer GW, Mohutsky MA. (2001). Possible interaction between warfarin and Lycium barbarum L. Ann. Pharmacother. 35(10):1199-201.

Le cerveau de bébé.

Le developpement cérébral de bébé. De la génétique mais pas que… Les 5 premières années … du restant de sa vie. Vous vous en doutez

Read More »

La cure d’eau de mer.

La reminéralisation par le plasma marin, ou sérum de Quinton. Réputée depuis Hippocrate, l’eau de mer est une source incroyable de minéraux et oligo-éléments assimilables

Read More »

Le yoga prénatal.

Le yoga prénatal : bien-être physique et mental de la femme enceinte. Etre enceinte et en pleine forme, physique et mentale, grâce aux pratiques respiratoires.

Read More »

Bienvenue sur Ma santé au naturel

Inscrivez vous à la newsletter pour recevoir toute l’actualité. Recevez en cadeau : un extrait de mon « Guide des hydrolats pour les tous petits ».