Qu'est-ce que l'hypervitaminose A ?

La vitamine A est indispensable à l'équilibre de notre organisme, mais présente-t-elle des risques pour la santé ?.

Qu’est ce que la vitamine A ? Où la trouve-t-on ?

La vitamine A est une vitamine liposoluble, soluble dans les graisses. Nous ne sommes pas capable de la synthétiser, elle doit donc impérativement être amenée par l’alimentation. La vitamine A est naturellement présente dans notre alimentation : on retrouve essentiellement le rétinol (d’origine animale) et les carotènes (d’origine végétale) qui sont un précurseur du rétinol. On en retrouve notamment dans les oeufs, le foie et les abats, mais aussi en mangeant des carottes, de la patate douce ou encore des épinards.

La vitamine A est impliquée dans la croissance osseuse ainsi que la synthèse des pigments oculaires. Elle est également essentielle à la différenciation et à la croissance cellulaire. Une carence en vitamine A peut être à l’origine de cécité, dans sa forme la plus grave elle peut être mortelle.

 

Quels apports journaliers pour la vitamine A ?

Le dosage recommandé est de 900 microgrammes par jour pour un homme et 700 mcg/j pour une femme (ce qui équivaut respectivement à 3400 et 2400 UI) . Une femme allaitante devra quant à elle consommer 1300 mcg de vitamine A par jour, contre seulement 770 mcg chez la femme enceinte, (National Institutes of Health).

Chez l’enfant les recommandations oscillent autour de 400 mcg / jour entre 0 et 8 ans.

Rappelons que la vitamine A, tout comme les vitamines D,E et K n’est pas éliminée par les reins, le surdosage est donc possible. Soluble dans les graisses, la vitamine A se stocke dans notre corps lorsque son apport quotidien dépasse nos besoins. Ainsi, notre organisme pourra venir puiser dans les réserves en vitamine A lorsque l’apport journalier est insuffisant. Ce mécanisme permet donc d’équilibrer les jours « riches » en vitamine A avec les jours « pauvre », afin d’assurer un apport suffisant et régulier en vitamine A.  Un surdosage trop important ou sur long terme peut toutefois mener à une hypervitaminose.

 

Qu’est-ce que l’hypervitaminose A ?

Comme nous avons pu le voir avec les baies de goji, il est possible de consommer trop de vitamine A, même sans compléments. Or, cela n’est pas sans conséquences. L’organisme ne peut gérer qu’une certaine quantité de vitamine A. Au delà, il y a un risque d’intoxication, appelé hypervitaminose A.

Pour arriver à une toxicité, il faut consommer plus que AJR (Apports Journaliers Recommandés) pendant plusieurs mois. Attention, cela se produit plus rapidement chez l’enfant, donc la corpulence est bien moindre.

Quels sont les symptômes d’un excès de vitamine A ?

L’intoxication à la vitamine A, ou hypervitaminose A, se traduit de différente façon selon qu’elle est aiguë ou chronique.

Les crises aiguës

Elles sont causées par une surconsommation récentes (heures ou jours précédents) en vitamine A. Elles peuvent se traduire par :

  • l’irritabilité
  • la somnolence
  • des nausées ou vomissement
  • des douleurs abdominales
  • une sensation de pression cérébrale

L’intoxication chronique

Une surconsommation sur le long terme mène à une toxicité chronique, dont les symptômes sont les suivants :

  • troubles de la vision
  • douleur et gonflement osseux
  • baisse de l’appétit
  • des troubles cutanés (sécheresse et rugosité de la peau, irritations, ongles fissurés, commissures des lèvres fendillés…)
  • confusion, vertiges
  • atteinte respiratoire

Certains de ces troubles témoignent une atteinte hépatique, comme le jaunissement de la peau (jaunisse).

Les risques chez l’enfant et le fœtus

Chez l’enfant on retrouve parfois un ramollissement des os du crâne, une fontanelle particulièrement bombée. Une atteinte visuelle ainsi qu’une difficulté à prendre du poids peuvent être des signes d’intoxication par hypervitaminose A. Le coma en est la conséquence la plus grave.

Chez la femme enceinte il est important de ne pas surconsommer de vitamine A non plus. Les atteintes chez le fœtus pouvant être importantes (atteintes organiques : reins, foie, …). Si vous manquez d’autres vitamines ou oligoélements, malgré un complément spécial grossesse (comme vous proposera sûrement votre sage-femme), ne doublez pas les doses de ce complément multi-vitaminé. Préférez une prise séparée (par exemple en magnésium, ou en fer), après avis spécialisé.   

Se soigner d’une intoxication à la vitamine A

Que ça soit pour l’enfant ou l’adulte, les symptômes disparaissent après quelques jours ou semaines d’arrêt de vitamine A (sauf en cas de lésions fonctionnelles graves). Si vous consommez des compléments à base de vitamine A, ou des aliments très riches en vitamine A (comme les baies de goji) de façon régulière et présentez certains de ces symptômes, cessez la prise de ces substances (sauf avis médical). Contactez votre praticien de santé, un bilan sanguin permettra d’évaluer votre taux de vitamine A.

 

 

 

 

Le yoga prénatal.

Le yoga prénatal : bien-être physique et mental de la femme enceinte. Etre enceinte et en pleine forme, physique et mentale, grâce aux pratiques respiratoires.

Read More »

Bain dérivatif et perte de poids.

Bain dérivatif et perte de poids. Parlons des nombreux bienfaits du bain dérivatif, cette pratique d’hydrothérapie adoptée depuis bien des siècles… Oui oui, les bains

Read More »

L’helichryse italienne

Les bienfaits de l’hélichryse italienne. Quelle vertus de l’hélichryse italienne lui ont valu le nom « d’immortelle » ? Découvrez la belle italienne… Parlons un peu de

Read More »

Bienvenue sur Ma santé au naturel

Inscrivez vous à la newsletter pour recevoir toute l’actualité. Recevez en cadeau : un extrait de mon « Guide des hydrolats pour les tous petits ».