La cure de sève de bouleau : l’eau détox par excellence.

La cure de sève de bouleau se réalise de préférence à l’intersaison, entre hiver et printemps. Il est recommandé de réaliser une cure de sève de bouleau pendant 21 jours, en privilégiant la sève de bouleau biologique et fraîche.

Comment se déroule la récolte de la sève de bouleau fraîche ?

Au cours de l’hiver, le bouleau stocke de l’amidon, afin de maintenir une réserve stable d’énergie pendant les périodes froides. Lorsque les températures remontent au printemps, cet amidon est hydrolysé et donne lieu à la sève de bouleau fraîche. C’est entre mars et avril que l’on prélève généralement la sève de bouleau fraîche, en perçant directement dans l’écorce des grands bouleaux pubescents (betula pubescens). En insérant un tuyau dans le tronc il est possible de récolter la précieuse eau végétale. Il convient de reboucher le tronc avec un bouchon de feuilles une fois la sève fraîche récoltée, afin de ne pas endommager l’arbre.

La sève de bouleau fraîche présente une stabilité naturelle, aucun conservateur ou traitement thermique (pasteurisation) n’est nécessaire à sa conservation. La sève de bouleau fraîche et biologique est donc un produit forestier brut, pur.

Toutefois, il existe un procédé finlandais de récolte sous-vide, nommé « de l’arbre à la bouteille », qui permet de consommer de la sève de bouleau bio toute l’année. Certains producteurs proposent également de la sève lactofermentée, non pasteurisée.
On peut donc réaliser une cure de sève de bouleau à chaque intersaison si nécessaire. En tant que naturopathe (installée à Cuers, dans le Var 83), je vous conseille de laisser des périodes de repos entre les cures, pour laisser place aux capacités d’autorégulation du corps, si importantes en naturopathie.

Quand commencer la cure de sève de bouleau et comment ?

La cure de sève de bouleau fraîche se pratique à l’intersaison : c’est LA cure de détoxification du printemps. Il faut compter 150 à 250 ml de sève de bouleau fraîche par jour, le matin à jeûn, pendant 21 jours. De par ses fortes propriétés diurétiques elle est déconseillée le soir.
Compter donc 3 à 5L de sève fraîche pour la totalité de la cure, soit de 40 à 60€ pour une cure de sève de bouleau bio de 3 semaines.

Maintenir la sève au frais (4 à 6°C) et consommer rapidement (cure à faire dans le mois) pour éviter la fermentation qui apporte un goût plus prononcé à la sève. Bien que la fermentation altère le goût de la sève, elle potentialise ses effets. Vous pouvez rajouter un peu de citron pour atténuer le goût mais ne jetez pas votre sève si elle commence à fermenter en fin de cure.

Il est important de suivre une alimentation équilibrée lors de la cure pour en tirer un maximum de bénéfices. On privilégie les aliments riches en vitamines et oligo-élements, tels que les légumes et fruits frais, tout en limitant la consommation de produits industriels, de sucre et de gras saturés. Limiter les produits animaliers, surtout la viande rouge, ainsi que l’alcool.

Quelle différence entre la sève de bouleau et le jus de bouleau ?

Le jus de bouleau est obtenu à partir de la décoction de feuilles de bouleau. La quantité d’actif y est aussi très importante et la conservation plus longue. Cependant il ne s’agit pas d’un produit vivant comme la sève. Les feuilles de bouleau sont officiellement inscrites dans la pharmacopée française et auprès de l’agence européenne du médicament, ce qui n’est pas le cas de la sève de bouleau. Le jus de bouleau contient plus de polyphénols et il est dépourvu de cellulose.

L’eau ou jus de bouleau est préconisé en cas d’infections urinaires, à prendre 1 c.s/j pendant la période à risque, 3 à 4 c.s diluée dans une bouteille d’eau à boire toute la journée en cas de crise. La sève aussi limite le développement des bactéries E.coli et du staphylocoque doré.

Contre-indications et effets secondaires de la cure de sève de bouleau :

  • Précaution à prendre pour les personnes allergiques au pollen de bouleau
  • Allergie aux dérivés salicylés (aspirine).
  • Pathologies rénales importantes (car la sève est un fort draineur rénal) ou calculs rénaux trop importants (ce qui risquerait de les déloger et de provoquer des crises de coliques néphrétiques).
  • Diabète non-équilibré (la sève de bouleau contient une faible quantité de sucres, la sève limousine est particulièrement pauvre en glucides : 1,9 g/L contre 3,18 g/L en moyenne).
  • Femmes enceintes ou allaitantes, car la détox est déconseillée pendant ces périodes
  • Enfants : déconseillé

Le cerveau de bébé.

Le developpement cérébral de bébé. De la génétique mais pas que… Les 5 premières années … du restant de sa vie. Vous vous en doutez

Read More »

La cure d’eau de mer.

La reminéralisation par le plasma marin, ou sérum de Quinton. Réputée depuis Hippocrate, l’eau de mer est une source incroyable de minéraux et oligo-éléments assimilables

Read More »

Le yoga prénatal.

Le yoga prénatal : bien-être physique et mental de la femme enceinte. Etre enceinte et en pleine forme, physique et mentale, grâce aux pratiques respiratoires.

Read More »

Bienvenue sur Ma santé au naturel

Inscrivez vous à la newsletter pour recevoir toute l’actualité. Recevez en cadeau : un extrait de mon « Guide des hydrolats pour les tous petits ».